Le portage salarial : comment ça marche ?

Le portage salarial est apparu dans les années 80. Ce type de métier est adapté à toute personne désirant bénéficier d’une couverture sociale tout en ayant des horaires de travail flexibles. Qu’est-ce que le portage salarial et comment ça marche?

La définition du portage salarial

Comme cité plus haut, le portage salarial est un métier adapté à tout travailleur indépendant qui souhaite profiter de tous les avantages d’un salarié classique. Il s’agit alors d’une forme d’emploi qui comprend trois acteurs bien définis. Le consultant indépendant sera celui qui va réaliser les missions confiées. La société de portage salarial qui va reverser la rémunération au salarié tout en facturant l’entreprise cliente. Cette dernière qui établira un contrat de prestations avec l’établissement porté. Ce genre de travail correspond à tous les profils agissant en tant qu’experts en activité intellectuel et artisanal notamment dans l’informatique, le digital, la logistique, le coaching, la communication, la traduction, la gestion de projet, les ressources humaines et autres.

Par contre, les professions réglementées et les activités commerciales ne sont pas classées dans le cadre du portage salarial. Ce métier s’adapte alors à tous les nouveaux entrepreneurs, les jeunes retraités, les jeunes diplômés, les travailleurs indépendants qui souhaitent avoir plus de flexibilité et de souplesse dans l’exercice de leur fonction.

Le fonctionnement du portage salarial

Au sein du portage salarial, l’entreprise portée va faire une facture à la société cliente sur les honoraires que le salarié porté aura effectués avec un TJM allant de 300 euros hors taxe par jour minimum. Le salarié en question obtiendra un contrat de travail avec la société de portage salarial si cette dernière signe un contrat de prestation avec l’entreprise cliente.

Les honoraires seront, par la suite, versés sous la forme de salaire et/ou de gestion de frais professionnels. En général, le consultant indépendant pourra suivre en temps réel la gestion de toutes ses opérations en ligne. Le calcul de la rémunération pourra se faire sur un outil de simulation en portage salarial. Il est à savoir que du salaire reçu seront déduites des charges salariales aux URSSAF.

Leur montant dépendra du niveau de salaire du consultant. Il est aussi à noter que le coût du portage salarial est toujours de 10% du chiffre d’affaires hors taxe du salarié porté. C’est pourquoi le taux de gestion de la société de portage va est de 10% suivant l’offre qu’elle propose. Il est alors plus sage de faire une analyse du taux si on veut devenir un consultant indépendant sans risquer d’avoir de mauvaises surprises.

En ce qui concerne les indemnités de chômage, le travailleur indépendant peut bénéficier de l’ARE puisqu’il sera sous un contrat de travail à temps partiel. À condition que le total de sa rémunération avec les allocations pour un mois est équivaux à son salaire initial perdu. Ce qui lui permettra de faire un cumul de son salaire et de ses allocations.