4 enjeux RH à relever pour faire face à la crise sanitaire

4 enjeux RH à relever pour faire face à la crise sanitaire

Les répercussions de la crise sanitaire n’ont pas tardé à se vivre dans l’environnement entrepreneurial. La pandémie affecte de plein fouet fort nombre de secteurs d’activité et d’entreprises, de grandes comme de petite taille. Plus d’une entreprise se trouve impuissante face à la crise, car elle est à la fois une bombe à retardement pour l’atteinte des objectifs fixés et l’affecte tant sur plan économique que social. La fonction des RH stratégique et indispensable se trouve donc en champs de tir pour relever de nombreux défis et faire face à la crise.

Les actions mises en œuvre par les RH pour rassurer ses collaborateurs

Les mesures barrières déployées pour faire face à la crise plongent les salariés dans un état d’anxiété, suscitant des interrogations sur les différentes éventualités. Des analyses sont menées au sujet des forces et faiblesses de l’entreprise et les moyens mis en jeu pour faire face à la crise. Pour maintenir l’affinité et l’engagement fait à l’équipe, la DRH met an avant la transparence comme l’une des clés principales. Donnant ainsi la possibilité à chaque collaborateur d’avoir accès à toutes les informations stratégiques de l’entreprise.

À ce principe s’ajoute la communication visant à inclure les réflexions des salariés lors de l’élaboration des solutions pratiques. Des solutions qui permettront à l’entreprise de se concentrer sur le court terme. Laissant entrevoir une incertitude sur leur capacité à se projeter sur le long terme, duquel dépendra sa pérennité.

Les exploits RH à relever sur le court et moyen terme par les entreprises

Pour faire face à la crise, les entreprises ont dû mettre sur pieds des stratégies pour combler les besoins et les attentes de leurs collaborateurs. Voici 4 enjeux indispensables pour faire face à la situation.

La généralisation du télétravail

Le télétravail est instauré de façon contraignante à de nombreuses entreprises pendant la crise sanitaire et offre la possibilité de travailler depuis la maison. Il est adopté par de nombreux chefs d’entreprise quoique certains d’entre eux tardent à emboîter le pas. Soulignant le fait qu’il n’est pas aisé de mettre sur pieds des stratégies qui n’ont pas eu un temps de conception raisonnable.

Le télétravail est généralisé pour permettre aux stagiaires et aux apprentis de profiter des mêmes conditions de travail que les salariés en poursuivant leur apprentissage à distance. Pour s’assurer que le télétravail se déroule dans des conditions agréables, les RH mettent sur pieds un mécanisme de prévention des souffrances des personnels isolés et leur retour sur le site du travail. Ils préconisent les visioconférences, les échanges téléphoniques, et la possibilité se rendre au lieu de service certains jours avec l’autorisation du médecin de travail.

La protection de l’emploi

De nombreuses mesures de sauvegarde administratives et les possibilités de reconfiguration existent pour permettre à l’employé de préserver son emploi. Une mesure axée sur le dialogue social est primordiale pour la gestion de la pandémie. Car il favorise le développement du sentiment d’appartenance, tout en mettant le salarié au centre du débat. Le dialogue social permet une meilleure résolution des problématiques sociales et économiques de l’entreprise.

La prévention des risques sanitaires

Les RH doivent se rythmer à un contexte mouvant, instable et doivent tenir compte des décisions gouvernementales. D’emblée connue pour la gestion des risques stratégiques, financiers, opérationnels et juridiques, la DRH voit tourner vers elle la notion de risque sanitaire. Avec a pour mission de limiter les dégâts sur la performance de l’entreprise lorsqu’une difficulté se présente. Pour faire face à la crise, la DRH s’emploie à mettre sur pieds des actions de prévention.

  • Elle s’emploie à limiter les réunions au strict nécessaire ;
  • Elle favorise les regroupements des salariés dans les pièces spacieuses ;
  • Elle décommande les mouvements non indispensables ;
  • Elle veille à l’application drastique des mesures barrières.

Les ressources humaines mettent à la disposition des salariés le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels mis à jour en tenant compte du risque lié à la pandémie.

L’appui de la ligne managériale

La capacité des RH à s’accommoder rapidement et à ne pas laisser le doute et le flou s’implanter s’avère idéale pour une réorientation claire et rassurante. Eu égard de la capacité d’accommodation de la DRH, les salariés mettent en avant l’esprit d’écoute, d’explication, d’association et recherchent avant tout le sentiment de sécurité. En outre, les responsables RH expriment le déploiement massif du contrôle formel et informel avec les salariés de façon individuelle et collective. Ce développement vise à fournir les informations utiles aux employés, les écouter et les rassurer.

Les responsables RH optent pour le renforcement des liens via la création d’espaces de dialogue. Ils corrigent au mieux les complications professionnelles que peuvent vivre les collaborateurs, notamment le manque d’intérêt pour le travail de l’employé au profit d’une tâche administrative. En outre, le soutien de la ligne managériale renforce les relations de confiance existant entre le manager et ses collaborateurs sans toutefois court-circuiter la ligne hiérarchique existante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *